Anglais, nos ennemis de toujours !

Since the Duke of Normandy, William the conqueror, invaded England in 1066, The French and the English always have had  a love and hate relationship, a mutual  repulsion and admiration. We are "sweet ennemies"... for the worst and often  for the very best.

You will discover why the French are called "Froggies", and the English, "Rosbifs"… Did you know that Champagne was indeed invented by the English ? Did you know the French invented tennis ? Did you now the English invented rugby, after stealing the soule from the French. Did you know English Kings married French princesses for 300 years, and it is the reason why a lot of words related to romance are French « cherchez la femme », « femme fatale », « lingerie »...

The book, written with my friend Hélène van Weel, explores 900 years of rivalry between the English and the French, from the battle of Hastings 1066 till now, revisiting clichés and history, with a twist.

Unfortunately the book published in nov 2013,  is not yet translated into English…

I was invited to a France Inter "on va tous y passer" radio broadcast with Sting : http://www.franceinter.fr/emission-on-va-tous-y-passer-sting-en-live

I was also invited France Bleu "Les experts" : http://www.francebleu.fr/societe/les-experts/expert-78

La "love affair" qui nous lie à nos voisins britanniques, c’est comme la chanson de Gainsbourg, « je t’aime, moi non plus ». Une liaison tumultueuse et ambivalente de 900 ans, qui n’a rien à envier au monde impitoyable de la série « Dallas ». De la déculottée de Hastings en 1066 dont les Anglais ne sont toujours pas remis, jusqu’à l’humiliation de l’attribution des jeux Olympiques à Londres en 2005, qui laisse encore goût de cendre à Paris…

Nous les Froggies, eux les Rosbifs Une histoire commune avec nos « sweet enemies », que j'ai choisi, avec mon amie Hélène van Weel choisi(e) de vous conter par le petit bout de la lorgnette, parce que « le diable est dans les détails » disent les Français et parce que « God lies in the detail », renchérissent les Anglais, au moins d'accord sur ce point !

Les sujets que nous abordons sont souvent sérieux, très sérieux, ou parfois purement anecdotiques, mais toujours extrêmement fouillés et documentés. Sauf erreur de notre part, tout est vrai…

La contrepartie de cette exigence a été pour nous de ne rien nous interdire : d’écrire comme nous parlons et pensons dans les deux langues, mais en franglais aussi. De faire les plus mauvais jeux de mots possibles, avec des références anachroniques et extraterritoriales, et nous l’espérons, drôles.

Bref, un petit manuel impertinent, pour aller au delà des clichés, vous faire partager notre passion pour la culture anglaise, et, qui sait, nous réconcilier enfin avec nos « best ennemies » ?  

Anglais, nos ennemis de toujours – Catherine Monroy et Hélène van Weel – Editions Larousse

Leave Comment

Leave a Comment

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.